Dimitri Rivault, 5e année en Design Mobilité[s]

Dimitri Rivault Design Mobilité
Dimitri Rivault est un étudiant de 5e année dans la majeure Mobilité[s] dirigée par Mike Levy. Il a accepté de revenir sur son parcours à Strate au travers de ces quelques questions !

Bonjour Dimitri, peux-tu te présenter ?

Salut, je m’appelle Dimitri Rivault. Mon profil est une sorte d'hybride entre design transport et design d'interaction. J’ai orienté mes expériences professionnelles dans des studios me permettant d’exploiter cette double casquette. De Renault à Porsche en passant par Skoda. Plus simplement, j’aime partager des idées avec les autres et travailler sur des projets cool.

Quel a été ton parcours avant d'entrer à Strate ?

J’ai toujours aimé résoudre des problèmes, des équations ou des Rubik’s Cube. J’ai passé un bac Scientifique à Angers. En parallèle du collège, je suivais des cours aux Beaux-Arts, c’était la partie créative de la semaine.

Qu’est-ce qui t’a donné envie t’orienter vers le design et pourquoi à Strate ?

Mes parents me racontent que je me souvenais de mes oncles ou mes tantes uniquement par le modèle de voiture qu’ils conduisaient. D’aussi loin que je m’en rappelle, j’ai toujours voulu être dessinateur automobile. J’ai découvert STRATE sur leur stand au mondial de l’automobile, un des étudiants m’avait dessiné une Cadillac, le dessin est resté accroché des mois dans ma chambre. À l’heure de choisir une option post bac, j’ai visité STRATE ce qui a été l’occasion de découvrir le bâtiment au style industriel, la bonne ambiance et le niveau que je rêvais d’atteindre. J’ai directement passé un entretien. L’école propose une vision forte de la place du Design dans le monde de demain et elle met toujours l’humain au cœur de toutes ses problématiques.

Comment t'es venu l’intérêt pour le design de mobilité? Savais-tu que tu voulais faire ça avant d’entrer à Strate ?

Pendant la 2e année du cursus Design, on « teste »  un trimestre sur chacune des filières disponibles à l’école. Le choix final entre la majeure Design Mobilité[s] et la majeure Design d'Interaction[s] n’a pas été facile. Mais la passion pour l’automobile l’a emporté, « Choisis un travail que tu aimes, et tu n'auras pas à travailler un seul jour de ta vie  ! ».  Heureusement, dès la 3e année, j’ai pu faire un stage chez Renault à Guyancourt qui a confirmé mon intérêt pour la mobilité.

Tu as fait une année de césure, qu’est ce qui a motivé cette décision ?

En cherchant un stage de 4e année, j’avais postulé chez Porsche. Ils avaient déjà fini les sélections, mais quelques mois après ils m’ont recontacté pour savoir si j’étais toujours intéressé. Plutôt que de retourner en cours, et avec l’accord de l’administration, j’ai pris une année de césure afin de profiter de ce stage. Au cœur du Design dans le département UX de Weissach, j’ai pu travailler sur les projets les plus "badass" que j’avais vus jusqu’à ce moment là. J’ai produit des scénarios d’usage jusqu’au détail final. J’ai, par exemple, fait des propositions de levier de vitesse qui devraient passer en production bientôt. L’équipe était géniale, elle a vraiment partagé son savoir et m’a donné beaucoup de liberté. Ensuite, je suis allé chez Skoda où j’ai conçu des interactions au cœur d’une vision (ce sont des concepts qui ne sont pas révélés au public), c’était un beau challenge d’avoir la responsabilité de toute la partie interface d’un concept. Vivre dans d’autres pays m’a permis de découvrir différentes mentalités et d’entraîner mon anglais.

Tu es en 5e année, quel est ton rêve aujourd’hui ? Comment vois-tu la suite, après tes études ?

Comme tous les étudiants, je compte profiter de mon dernier projet d’école pour m’éclater sans les contraintes de la production à grande échelle. Aujourd’hui, je rêve de découverte, j’ai eu la chance de visiter près d’une dizaine de pays en 2018, j’adore rencontrer de nouvelles personnes, découvrir de nouvelles cultures et observer des pratiques différentes.
L’automobile reste tout de même mon driver, j’espère retrouver un espace de travail dans lequel créer un futur qui répond aux besoins humains et développer les réponses aux nouveaux usages.

Merci Dimitri !

 

Découvrez d'autres témoignages d'étudiants :

>>> Sarah Benessiano, 5e année en Design Produit[s]
>>> Marine Benedek, 5e année et double-diplôme avec GEM
>>> Quentin Martinez, 3e année en Design Mobilité[s]
>>> Sidonie Gout, 2e année à Strate