La Fête des lumières à Strate école de design Lyon

ecole de design
Cette année, la matérialisation des concepts développés au sein de la filière Design Produit de Strate école de design Lyon devient une installation narrative et immersive à destination du public.

La narration guide et accompagne le visiteur tout au long du parcours imaginé par six groupes d’étudiants en 3ème année de la filière Design Produit. Créer du liant entre chaque formalisation, de manière que celle-ci soit porteuse de sens et prenne vie.

La médiation de cette dernière est assurée par les étudiants :

  • Part I : Parcours

Vous entrez dès maintenant dans une nouvelle expérience, un voyage. Tout a été pensé, créé, articulé et conçu autour d’une genèse commune : le biomimétisme. À travers nos interprétations d’un sujet commun, vous suivrez un parcours qui vous emmènera dans différentes dimensions, à différentes échelles, questionnant notre rapport au vivant …

 

  • Part II : Immersion

L’entrée dans le parcours est une immersion par le goût. L’idée de la création est de rapprocher l’humain du vivant par le biais des sens. Les bulles viennent créer une interaction avec les visiteurs, leur proposant une dégustation. Ici, vous êtes acteur et créateur de votre propre expérience. Une fois retiré, la moitié de la bulle vient créer une méduse, prête à vous emmener dans le reste du parcours et ses créations.

 

  • Part III : Frugalité

La première étape de ce parcours est la rencontre avec la méduse et sa découverte. Il est en effet possible d’envisager la méduse comme un être frugal (qui se contente d’une nourriture simple). Cette frugalité se traduit par le fait que la méduse se compose de vides. Elle s’anime à travers ses mouvements. Ces derniers sont lents, ce qui lui permet d’évoluer au fil des courants. La méduse se développe la majeure partie du temps dans l’obscurité. Or, elle s’illumine quand elle se sent en danger. C’est cette lumière qui va, durant le parcours, influencer notre perception de ces créatures.

Au centre, vous trouverez une grande méduse, avec qui vous êtes invités à entrer en interaction, de manière qu’elle se régénère. Par ce geste vous allez créer avec elle une véritable connexion. Cette connexion sera renforcée par les autres méduses qui vous entourent et vous accompagneront au fil de votre progression.

 

  • Part IV : Mer de plastiques

La méduse évolue dans les océans. Mais, cet environnement a -t- il une incidence sur elle ? En s’intéressant à leur alimentation, nous avons découvert que les méduses pouvaient se nourrir de matière synthétique. À l’heure actuelle, les mers et les océans du globe sont envahis par une grande diversité de déchets. Les méduses, dont les proies initiales ont disparu en grande partie, se nourrissent de plastique. Cela représente pour elles un substitut au plancton.

À travers une vision dystopique, la création reconstitue une mer de plastique dans laquelle évoluent ces créatures. Sous cette mer de plastique, vous pouvez observer le mouvement de la méduse, et suivre son évolution. Il vous est possible d’interagir avec elle par différents biais. Vous pouvez vous rapprocher des tentacules et tirer délicatement dessus pour permettre aux méduses de se mouvoir. Celles-ci suivent une ascension verticale qui leur permet d’atteindre cette chape de plastique, devenue leur seul moyen de se restaurer. Elles deviennent alors de plus en plus nombreuses et envahissantes …

 

  • Part V : Rébellion des méduses

En réaction à la surconsommation de plastique et dans une vision prospective, les méduses se rebellent. Cette création est une réflexion autour du thème de l'anthropocène. Elle questionne un monde changeant et ses nouveaux rapports de force. Ici, ce n’est plus l’homme qui domine mais le vivant qui prend les commandes. Les méduses se rassemblent en masse, comme une armée, et viennent au contact direct du visiteur pour lui donner un sentiment d’oppression. Malgré leur petite taille, elles utilisent leur force commune pour activer une prise de conscience à long terme.

 

  • Part VI : Anamorphose

Cette réalisation est née d’une réflexion autour de la notion de symbiose. Au fil de votre progression, vous avez pu observer la méduse sous différents spectres. C’est à travers ces interprétations et formalisations que s’est construit l’anamorphose. Les lignes et les mouvements des méduses ont inspiré cette vision symbiotique finale… Pour voir la forme finale de la méduse vous devez à nouveau interagir avec l’espace et vous positionner face à elle.

 

Une illusion qui nous pousse à nous questionner sur notre perception du monde extérieur … et du vivant.